Dans le traumatisme crânien, il s’est produit une blessure des os et des parties molles dans la région des vertèbres cervicales. Cela est souvent provoqué par un accident de la route. Le corps réagit à ces blessures par des crispations musculaires dans la musculature du cou et de la nuque.

Des malaises – tels que des maux de tête et des nausées – surgissent souvent déjà après quelques minutes en même temps que la question sur les performances que l’on peut encore fournir. Avec les connaissances acquises en arrière-plan depuis l’ergonomie, il est possible d’augmenter ses chances de travailler sans douleurs à l’ordinateur.

 

Recommandation de produits pour les personnes atteinte d'un traumatisme crânien

Un porte-documents permet de placer les documents à modifier directement en dessous de l’écran. Ainsi, il est possible de lire les documents plus facilement sur la place de travail à l’ordinateur car cela évite de regarder en va-et-vient. De plus, il n’est plus nécessaire de tourner le corps vers le porte-documents. Une position bien droite est conservée en permanence. 

Un bras pivotant d'écran à ressort pneumatique permet aux personnes atteintes d'un traumatisme crânien d'ajuster l'écran en hauteur et de l'adapter à elles-mêmes.

 

La ténosynovite (tendinite) surgit la plupart du temps dans les poignets. Mais en principe, chaque tendon dans notre corps peut en être atteint. Elle se traduit en particulier par de fortes douleurs, aigues ou lancinantes.

Pour ceux qui travaillent à l’écran, la ténosynovite (tendinite) peut être l’origine d’une incapacité de travail prolongée. Les personnes qui travaillent toute la journée à l’ordinateur et qui effectuent toujours le même travail, sont exposées particulièrement à un risque élevé. En raison de cette sollicitation permanente des poignets, de petites blessures se forment suite à la friction sur les parties des tendons très sollicitées. En même temps, la ténosynovite peut être une partie du syndrome de RSI, ce qui toutefois est difficile à diagnostiquer.

Si la ténosynovite est associée au syndrome de RSI, il se peut l’inflammation puisse être guérie temporairement mais que les douleurs surgissent à nouveau, car l’origine de la ténosynovite n’est pas reconnue dans le travail quotidien à l’ordinateur.

 

Recommandation de produits pour les personnes atteintes de Ténosynovite

A titre de prévention contre la ténosynovite (tendinite) provoquée par le travail à l’ordinateur, il est recommandé de travailler avec des souris ergonomiques. Celles-ci favorisent une tenue naturelle de la main. Ainsi, la musculature dans les bras et les mains est bien irriguée en sang et les voies nerveuses ne sont pas rétrécies. 

Une autre mesure préventive contre la ténosynovite (tendinite) peut être l’utilisation d’un support de notebook. Comme les utilisateurs de notebook doivent travailler dans une tenue du corps défavorable à cause de la liaison fixe entre le clavier et l’écran, une alternance entre différentes positions n’est pas possible. Les poignets sont pliés et les mains ne peuvent être bien irriguées en sang à cause de la tenue permanente défavorable. Par contre, l’utilisation d’un support de notebook favorise la mobilité en ce qu’il amène l’écran à la hauteur correcte et permet la connexion d’un clavier externe et d’une souris ergonomique.

 

 Le canal carpien (en anglais „Carpal tunnel“) est une tubulure semblable à un tunnel entre la musculature du thénar et la musculature de l’hypothénar. C’est dans ce tunnel que passe le „nerf médian“ qui commande entre autres les mouvements des doigts et du pouce. Si ce tunnel se rétrécit trop suite à une pression exercée sur le „nerf médian“, l’on parle alors d’un syndrome du canal carpien. En général, il n’est pas possible de constater sans équivoque les origines de ce préjudice envers la santé.

Toutefois, des études prouvent qu’au cours des dernières années, une nette augmentation du diagnostic „syndrome du canal carpien“ a eu lieu, en particulier par le travail incommode à l’ordinateur, provoqué par des mouvements toujours identiques sur la place de travail à l’ordinateur et la sollicitation déséquilibrée y étant associée de la main, des bras ainsi que de la région scapulaire et cervicale.

Le syndrome du canal carpien peut, tout comme la ténosynovite, devenir une partie du syndrome de RSI. Si le syndrome du canal carpien dans l’établissement du diagnostic n’est pas amené en relation avec le syndrome de RSI, cela peut tout à fait mener à une opération superflue des mains. Car le syndrome du canal carpien est considéré comme un des diagnostics erronés établis le plus fréquemment alors qu’il s’agit au fond de douleurs concernant le syndrome de RSI. A titre de prévention contre le syndrome du canal carpien, il est vivement conseillé de prendre conscience des origines de ces douleurs et d’aménager ergonomiquement sa place de travail à l’ordinateur.

 

Recommandation de produits pour les personnes atteintes du syndrome du canal carpien

Il existe suffisamment de littérature spécialisée sur le thème „Diagnostic erroné: syndrome du canal carpien“. Un livre que nous aimerions soumettre particulièrement aux personnes concernées, est l’ouvrage rédigé par Suparna Damany et Jack Bellis „It´s not Carpal Tunnel Syndrome – RSI Theory and Therapy for Computer Professionals» (= il ne s’agit pas d’un syndrome du canal carpien – Théorie du RSI et thérapie pour les professionnels de l’informatique); cet ouvrage contient entre autres des rapports d’expériences de personnes dont on pensait qu’elles étaient atteintes du syndrome du canal carpien. 

Pour la prévention du syndrome du canal carpien, ainsi que celle du syndrome de RSI, il importe d’adopter une position naturelle et sans crispation de l’avant-bras et de la région scapulaire/cervicale et de recourir à des produits ergonomiques, comme des souris ergonomiques et des claviers sans pavé numérique.

 

 Le terme Repetitive Strain Injury (en abrégé RSI) provient des USA et signifie „lésion suite à une sollicitation répétée“ et est aussi connu comme syndrome du canal carpien dans le jargon. Le syndrome de RSI est généré par un endommagement de l’appareil moteur, surtout dans la région des mains et des bras ainsi que dans la région scapulaire et cervicale en raison de mouvements prolongés et monotones. De très petites blessures des muscles, des tendons, des ligaments, des articulations et/ou des nerfs se produisent sans cesse à nouveau. Au début, celles-ci peuvent encore guérir sans conséquences restantes; mais, lors d’une sollicitation permanente, cela peut mener entre autres à une formation de cicatrices et à des douleurs chroniques.

Lors du RSI, il ne s’agit pas d’un schéma de maladie uniforme et défini clairement sur le plan médical. Ce terme englobe des schémas de douleurs différents provenant de sollicitations répétées et monotones ainsi que des petites blessures qui y sont associées: les maladies des tendons (par exemple, les ténosynovites), les syndromes de compression des nerfs, le syndrome de douleur complexe et régional, les symptômes d’arthrose dans les articulations et/ou la colonne vertébrale. C’est pourquoi une thérapie ou un nouvel aménagement de la place de travail est possible seulement après un examen approfondi, lorsque l’on est sûr de quelle perturbation il s’agit exactement dans le présent cas.

Le RSI est provoqué entre autres par un travail permanent au clavier et avec la souris. Cela est souvent le cas, par exemple, chez les informaticiennes et les rédacteurs. Le travail à la chaîne et tous les travaux qui exigent toujours les mêmes mouvements sur une période de temps prolongée présentent aussi des risques dans ce sens.

 

Quels sont les symptômes du RSI?

  • Ténosynovite
  • Restrictions des mouvements des bras, des mains et des doigts
  • Raideur des articulations dans les épaules, les bras et les mains
  • Douleurs aigues dans les bras et les mains
  • Douleurs dans les articulations, le revers de la main, l’avant-bras
  • Sensation d’engourdissement ou de picotements dans les doigts, les mains ou les avant-bras
  • Crispations dans la nuque
  • Manque de force
  • Mains froides et douloureuses, surtout le matin
  • Perturbations dans la coordination des bras et des mains
  • Douleurs musculaires

 

Recommandation de litérature

  • Dr. Pascarelli's Complete Guide to Repetitive Strain Injury -what You Need to Know about RSI and Carpal Tunnel Syndrome (d’Emil F. Pascarelli) (= Guide complet du Dr. Pascarelli sur le syndrome du RSI: ce que vous devez savoir sur le RSI et sur le syndrome du canal carpien). Un livre qui traite en détail toutes les facettes du RSI (seulement en anglais).
  • It's Not Carpal Tunnel Syndrome! RSI Theory and Therapy for Computer Professionals (de Suparna Damany, Jack Bellis) (= Il ne s’agit pas d’un syndrome du canal carpien! Théorie du RSI et thérapie pour les professionnels de l’informatique). Un bon livre sur les rapports entre le RSI et l’usage du PC (seulement en anglais).

 

Sous l‘expression SDCT, l’on comprend un rétrécissement des vaisseaux et des nerfs dans la région cervicale et dans la région de la ceinture thoracique. Comme ce préjudice envers la santé est difficile à diagnostiquer, il représente souvent l’origine d’une longue souffrance. Le syndrome de SDCT a très souvent une origine génétique.

Pour les personnes concernées, le travail quotidien à l’ordinateur devient une tâche pleine de douleurs. Pour les personnes atteintes du syndrome de SDCT, il est important que le poids de leurs bras soit porté par le plateau de table et qu’elles évitent de faire planer les bras au-dessus du plateau de table. De plus, il convient de veiller à ce que la souris et le clavier soient placés au moins à 20 cm du bord de table. Par ailleurs, la tête devrait être maintenue bien en équilibre au-dessus du buste afin d’éviter l’apparition de douleurs supplémentaires dans la région scapulaire et cervicale.

 

Recommandaton de produits pour les personnes atteintes du syndrome de SDCT

Cest pourquoi il est conseillé, pour les personnes qui souffrent du syndrome de SDCT, de travailler avec une table réglable en hauteur que lon peut ajuster individuellement. De cette manière, les bras ne doivent plus être soulevés sans nécessité et lon travaille dans une tenue saine.

Un autre bon outil pour la place de travail à l’ordinateur est un clavier sans pavé numérique. Cela permet aux personnes atteintes du syndrome de SDCT de travailler d’une manière centrée et proche du corps. Des sollicitations excessives dans le bras ainsi que dans la région scapulaire et cervicale peuvent être réduites par le rapprochement de la souris vers le corps.

 

Plus d'articles...